Vers Les Lueurs – Dominique A

Voilà un type qui me surprend à chaque nouvel album. Dominique A, il est de ce genre d’artiste qu’on ne rencontre pas forcément par ses disques mais parce qu’on l’aura croisé par hasard sur scène ou sur l’une des rares radio le programmant. Ce genre d’artiste qui va marqué par ses textes, sa voix, la force des deux combinés… Combinaison qui se trouve décuplée alors que le bonhomme nous balance son oeuvre en pleine face, dans une salle de concert.

Quasiment absent des médias, Dominique A fait parti de la vraie scène française, celle qui déroule du kilomètre d’asphalte, qui s’évapore en eau de tout donner à un public fervent, qui redonne une valeur vraie à la Chanson Française en restant juste fidèle à elle-même pas simplement respectueuse de la  bonne volonté des maisons de disques.

Dominique A me surprend à chaque rencontre parce qu’à chaque fois il apporte quelque chose de neuf à son Art. On sent un souci du fond lié à la forme. On ressent comme un déjà vu mais en l’espace d’une mesure, il nous fait péter sa petite musique avec un pas grand-chose qui rend chacune de ses nouvelles chansons un peu plus intéressantes…C’est sa magie à lui.

Sa musique, elle est viscérale tout en étant harmonique, Rock en étant pop. Vers les Lueurs ne déroge pas à la règle. Ceux qui connaissent l’univers du nantais-bruxellois (qui sévit depuis maintenant une vingtaine d’années) ne se trouveront pas troublés, on reste dans son style, mêlant Brel, Barbara et le Rock, avec l’apparition de flûtes, de bassons en plus…

Il nous emmène dans un monde plus bucolique, tout en poésie moderne voire citadine… Un retour à la nature salvateur ? Un rêve de paradis perdu ?… La question on se la pose. La réponse, on s’en fout ! On est porté par le vol de feuilles kidnappées par un brise insatiable ! On est maintenu au sol par la force des paroles, la pesanteur des guitares et de la batterie, le velouté léger de la voix du bonhomme. Un voyage qu’on prolongerai bien…

P.S.: Cette prolongation du périple est possible ce samedi 7 avril, car il est en concert à la Cartonnerie. Il est d’ailleurs possible de gagner des places pour ce concert en écoutant RJR (106.1)… N’hésitez pas, d’une quelconque façon que se soit.

L’important ce n’est pas la destination ni le moyen… L’essentiel, c’est l’évasion !

Olvig

 
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart