Askehoug, il a une vraie gueule, un style, une voix. C’est un dandy baudelairien, mais en nettement moins torturé. Et pour cause : Askehoug, sur scène ou en interview, transmet une sympathie souriante et espiègle. S’il attache un soin particulier à ses textes, musicalement, ça envoie plutôt pas mal (euphémisme très travaillé) : avec ses deux musiciens, bassiste et batteur, Askehoug touche à la superbe, mais en toute humilité. 
Nous lui avons posé cinq questions, alors qu’il venait à peine d’entrer à la Carto, et qu’il déroulait, méthodiquement, ses câbles…

Quand Agathe s’entretien avec Askehoug

Askehoug, il a une vraie gueule, un style, une voix. C’est un dandy baudelairien, mais en nettement moins torturé. Et pour cause : Askehoug, sur scène ou en interview, transmet une sympathie souriante et espiègle. S’il attache un soin particulier à ses textes, musicalement, ça envoie plutôt pas mal (euphémisme très travaillé) : avec ses deux musiciens, bassiste et batteur, Askehoug touche à la superbe, mais en toute humilité.
Nous lui avons posé cinq questions, alors qu’il venait à peine d’entrer à la Carto, et qu’il déroulait, méthodiquement, ses câbles…

Frêle et douce en apparence, Buridane en impose plutôt pas mal. Son nom de scène, déjà, évoque une philosophie de vie bien assise (cf. l’âne de Buridan), et sa sensibilité, mûre et sereine, se nourrit d’une langue française adorée, choyée, sublimée.
Nous lui avons posé cinq questions après ses balances et avant la scène: première scène du Charabia Festival.

Cinq questions à Buridane

Frêle et douce en apparence, Buridane en impose plutôt pas mal. Son nom de scène, déjà, évoque une philosophie de vie bien assise (cf. l’âne de Buridan), et sa sensibilité, mûre et sereine, se nourrit d’une langue française adorée, choyée, sublimée.
Nous lui avons posé cinq questions après ses balances et avant la scène: première scène du Charabia Festival.

Black Bones, on ne les présente plus. Entre hip hop, pop et absurde, le groupe joue la carte de la dérision mariée à une fièvre musicale très aboutie. Fort de sa personnalité hors norme, Black Bones était très attendu sur la grande scène de la Magnifique Society, et il a aimanté un public immédiatement envoûté, chamanisé, jusqu’à hurler Kili Kili d’une seule et même voix. Nous avons rencontré Anthonin, espiègle et taquin, quelques heures après la Grand-Black-Bones-Messe.

Black Bones en Magnifique Society

Black Bones, on ne les présente plus. Entre hip hop, pop et absurde, le groupe joue la carte de la dérision mariée à une fièvre musicale très aboutie. Fort de sa personnalité hors norme, Black Bones était très attendu sur la grande scène de la Magnifique Society, et il a aimanté un public immédiatement envoûté, chamanisé, jusqu’à hurler Kili Kili d’une seule et même voix. Nous avons rencontré Anthonin, espiègle et taquin, quelques heures après la Grand-Black-Bones-Messe.

Les températures estivales et le soleil amènent doucement son lot de festivals. A commencer par celui des Moissons Rock ce week-end. Le début d’une longue série ! Deux soirées-concerts réparties sur deux scènes (la nouveauté de cette année !) sous chapiteau à proximité de la salle des fêtes de Juvigny (à 20 minutes de Châlons-en-Champagne). Soucieux de la visibilité à donner à la scène locale, le festival dédie entièrement « Le Chariot » aux groupes régionaux. Aussi les huit Rémois de La Punkaravane habiteront-ils la scène alternative le vendredi soir tandis que le trio 100% rock We are Darling prendra le relais le samedi.

3 bonnes raisons d’aller au festival Les Moissons Rock à Juvigny les 20 et 21 mai

Les températures estivales et le soleil amènent doucement son lot de festivals. A commencer par celui des Moissons Rock ce week-end. Le début d’une longue série ! Deux soirées-concerts réparties sur deux scènes (la nouveauté de cette année !) sous chapiteau à proximité de la salle des fêtes de Juvigny (à 20 minutes de Châlons-en-Champagne). Soucieux de la visibilité à donner à la scène locale, le festival dédie entièrement « Le Chariot » aux groupes régionaux. Aussi les huit Rémois de La Punkaravane habiteront-ils la scène alternative le vendredi soir tandis que le trio 100% rock We are Darling prendra le relais le samedi.

Alors que beaucoup testent leur set dans la ville des sacres, le dandy britannique a continué de roder sa tournée ici, à Reims, nous offrant une prestation « Sex, champagne and rock'n'roll ». L'occasion pour les Music'ovores était trop belle. Nous lui laissons tout juste le temps de finir sa partie de ping-pong et de confortablement s'installer dans un "fauteuil-vache", et à Baxter Dury de se livrer face à nos caméras.

En confidence avec … Baxter Dury

Alors que beaucoup testent leur set dans la ville des sacres, le dandy britannique a continué de roder sa tournée ici, à Reims, nous offrant une prestation « Sex, champagne and rock’n'roll ». L’occasion pour les Music’ovores était trop belle. Nous lui laissons tout juste le temps de finir sa partie de ping-pong et de confortablement s’installer dans un « fauteuil-vache », et à Baxter Dury de se livrer face à nos caméras.

"Allons voir", "allons voir", c'est ce que nous clame La Rue Ketanou depuis le début de cette année sur leur nouvel album.
"Aller voir quoi ?", allez vous me dire. Allons voir des choses simples, les gens qui nous entourent, comme ce capitaine de la barrique posant fièrement sur la pochette de l'album ; allons voir ces choses qui nous tourmentent, ces maux de société si bien décrits, avec tendresse et humour, dans les titres "Interdits" et "Grand Chelem" ; mais allons voir aussi et surtout les gens qu'on aime comme ce magnifique hommage à Patricia Bonneteau qui clôture l'album.

En confidence avec … La Rue Ketanou

« Allons voir », « allons voir », c’est ce que nous clame La Rue Ketanou depuis le début de cette année sur leur nouvel album.
« Aller voir quoi ? », allez vous me dire. Allons voir des choses simples, les gens qui nous entourent, comme ce capitaine de la barrique posant fièrement sur la pochette de l’album ; allons voir ces choses qui nous tourmentent, ces maux de société si bien décrits, avec tendresse et humour, dans les titres « Interdits » et « Grand Chelem » ; mais allons voir aussi et surtout les gens qu’on aime comme ce magnifique hommage à Patricia Bonneteau qui clôture l’album.

"Montreur de mots, diseur d'images et ouvreur de cage", cette phrase tirée de leur titre Renaissance (extrait de l'album …IAM) est pour moi celle qui résume le mieux et en quelques mots le groupe IAM.

En effet depuis plus de vingt cinq ans ans de carrière et sept albums, IAM pose ses mots sans brider leurs opinions et parle de leur histoire afin de décadenasser nos esprits et ainsi faire face aux défaites quotidiennes de l'humanité.

En confidence avec … IAM

« Montreur de mots, diseur d’images et ouvreur de cage », cette phrase tirée de leur titre Renaissance (extrait de l’album …IAM) est pour moi celle qui résume le mieux et en quelques mots le groupe IAM.

En effet depuis plus de vingt cinq ans ans de carrière et sept albums, IAM pose ses mots sans brider leurs opinions et parle de leur histoire afin de décadenasser nos esprits et ainsi faire face aux défaites quotidiennes de l’humanité.

Féfé, absent dans les bacs depuis quatre ans, a fait son retour avec son deuxième album "Le charme des premiers jours", sorti en mai dernier.
La couleur de ce nouvel opus est annoncée sans fioriture ni pincette, dès la première chanson "LaLaLa Song" : "Ceci n'est pas une réclame ni un texte de slam [...] Ceci vient reviser les genres et oui ceci fait dans le rap, pop et reggae, blues, rock, soul, ni drapeau ni guéguerre".

En confidence avec … Féfé

Féfé, absent dans les bacs depuis quatre ans, a fait son retour avec son deuxième album « Le charme des premiers jours », sorti en mai dernier.
La couleur de ce nouvel opus est annoncée sans fioriture ni pincette, dès la première chanson « LaLaLa Song » : « Ceci n’est pas une réclame ni un texte de slam ... Ceci vient reviser les genres et oui ceci fait dans le rap, pop et reggae, blues, rock, soul, ni drapeau ni guéguerre ».

C'est lors de la dernière édition de "La poule des champs" que nous avons rencontré Sébastien et Xavier du groupe Soma.
En toute simplicité ils nous parlent de leur dernier album "Nobody's hotter than God" ( désormais disponible en version delux, incluant deux titres bonus) sur le lequel ils ont collaboré avec David Hardy, connu pour ses travaux avec entre autres Depeche Mode et Phoenix.

En confidence avec … Soma

C’est lors de la dernière édition de « La poule des champs » que nous avons rencontré Sébastien et Xavier du groupe Soma.
En toute simplicité ils nous parlent de leur dernier album « Nobody’s hotter than God » ( désormais disponible en version delux, incluant deux titres bonus) sur le lequel ils ont collaboré avec David Hardy, connu pour ses travaux avec entre autres Depeche Mode et Phoenix.

Peu de groupes peuvent se vanter de remplir les salles depuis presque 20 ans sans aucune médiatisation. C'est pourtant le cas du groupe que nous avons rencontré lors du 1er jour de festival de La Poule des Champs.

"Les Ogres de Barback" parcourent les scènes de France et de Navarre avec une énergie débordante, mélangeant les styles musicaux aux influences multiples, tantôt rock, tantôt chansons française ou encore musiques tziganes et variant les mises en scènes toujours plus étonnantes les unes des autres.

En confidence avec … Les Ogres de Barback

Peu de groupes peuvent se vanter de remplir les salles depuis presque 20 ans sans aucune médiatisation. C’est pourtant le cas du groupe que nous avons rencontré lors du 1er jour de festival de La Poule des Champs.

« Les Ogres de Barback » parcourent les scènes de France et de Navarre avec une énergie débordante, mélangeant les styles musicaux aux influences multiples, tantôt rock, tantôt chansons française ou encore musiques tziganes et variant les mises en scènes toujours plus étonnantes les unes des autres.

« Fatals S/ Scène » c'est le nom du dernier album live des Fatals Picards, ce qui tombe à pic, puisque ce sont eux que nous sommes venus applaudir lors de la deuxième journée de festivité des Moissons Rock 2013, pour un concert « à leur image c'est à dire bondissant, joyeux et terriblement existant » dixit Paul Léger,chanteur du groupe.

En confidence avec … Les fatals Picards

« Fatals S/ Scène » c’est le nom du dernier album live des Fatals Picards, ce qui tombe à pic, puisque ce sont eux que nous sommes venus applaudir lors de la deuxième journée de festivité des Moissons Rock 2013, pour un concert « à leur image c’est à dire bondissant, joyeux et terriblement existant » dixit Paul Léger,chanteur du groupe.

Le mois de mai, c'est le mois où le soleil commence à pointer le bout de son nez, mais c'est surtout pour nous, music'ovores affamés que nous sommes, le début des festivals d'été.
C'est à Juvigny que tout commence avec les Moissons Rock qui nous propose une fois de plus une très belle programmation pour cette première journée de festivité avec entre autre le groupe Tryo.

En confidence avec … Tryo

Le mois de mai, c’est le mois où le soleil commence à pointer le bout de son nez, mais c’est surtout pour nous, music’ovores affamés que nous sommes, le début des festivals d’été.
C’est à Juvigny que tout commence avec les Moissons Rock qui nous propose une fois de plus une très belle programmation pour cette première journée de festivité avec entre autre le groupe Tryo.

Page 1 sur 41234
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart