Le nouveau festival rémois revient ! (« Toujours plus loin, plus fort, plus vite ! ») Le premier jet s’était avéré une belle surprise. Une hétérogénéité de l’affluence, un bon équilibre de la programmation entre têtes d’affiche et découvertes, une organisation efficace, tout ça dans un lieu convivial et bucolique. Pour la deuxième année consécutive, la Magnifique Society renouvelle l’expérience, toujours sur trois jours, où concerts flirteront avec ateliers, animations, coins de verdure, restaurations, rencontres. En vous souhaitant de moments agréables !

3 bonnes raisons d’aller à la Magnifique Society #2 au Parc de Champagne les 15, 16 et 17 juin

Le nouveau festival rémois revient ! (« Toujours plus loin, plus fort, plus vite ! ») Le premier jet s’était avéré une belle surprise. Une hétérogénéité de l’affluence, un bon équilibre de la programmation entre têtes d’affiche et découvertes, une organisation efficace, tout ça dans un lieu convivial et bucolique. Pour la deuxième année consécutive, la Magnifique Society renouvelle l’expérience, toujours sur trois jours, où concerts flirteront avec ateliers, animations, coins de verdure, restaurations, rencontres. En vous souhaitant de moments agréables !

Le festival rémois s’est officiellement dévoilé ce lundi 19 mars. C’est au club que Cédric Cheminaud – La Cartonnerie – et Philippe Legoff – Césaré – accueillent un petit parterre de journalistes avides. Leur enthousiasme quant à ce deuxième opus est communicatif. Et pour cause : l’édition 2017, fut une réussite, un challenge pour une jeune première. Aussi, cette année, l’organisation s’ajuste, et l’esprit s’affirme.

La Magnifique Eclosion.

Le festival rémois s’est officiellement dévoilé ce lundi 19 mars. C’est au club que Cédric Cheminaud – La Cartonnerie – et Philippe Legoff – Césaré – accueillent un petit parterre de journalistes avides. Leur enthousiasme quant à ce deuxième opus est communicatif. Et pour cause : l’édition 2017, fut une réussite, un challenge pour une jeune première. Aussi, cette année, l’organisation s’ajuste, et l’esprit s’affirme.

Frêle et douce en apparence, Buridane en impose plutôt pas mal. Son nom de scène, déjà, évoque une philosophie de vie bien assise (cf. l’âne de Buridan), et sa sensibilité, mûre et sereine, se nourrit d’une langue française adorée, choyée, sublimée.
Nous lui avons posé cinq questions après ses balances et avant la scène: première scène du Charabia Festival.

Cinq questions à Buridane

Frêle et douce en apparence, Buridane en impose plutôt pas mal. Son nom de scène, déjà, évoque une philosophie de vie bien assise (cf. l’âne de Buridan), et sa sensibilité, mûre et sereine, se nourrit d’une langue française adorée, choyée, sublimée.
Nous lui avons posé cinq questions après ses balances et avant la scène: première scène du Charabia Festival.

Ben Ricour est généreux. Avec son impressionnante voix, il accueille à bras ouverts dans sa loge, dans son univers. Touchant de simplicité, il propose un concert exclusif à Reims, pour ce deuxième jour de Charabia Festival.
Nous lui avons posé cinq questions, devant un petit buffet de noix, de bonbons et de Granola, quelques heures avant sa montée sur scène.

Cinq questions à Ben Ricour.

Ben Ricour est généreux. Avec son impressionnante voix, il accueille à bras ouverts dans sa loge, dans son univers. Touchant de simplicité, il propose un concert exclusif à Reims, pour ce deuxième jour de Charabia Festival.
Nous lui avons posé cinq questions, devant un petit buffet de noix, de bonbons et de Granola, quelques heures avant sa montée sur scène.

Le Charabia Festival fait la part belle à la Poésie, avec la majuscule. C’est-à-dire la poésie quotidienne, la poésie qu’on oublie parce qu’on est trop pressés ou trop flemmards. Mais la poésie qu’on a tous en soi et qu’il faut réveiller, plus souvent, le plus possible, plus longtemps. Charabia nous secoue les méninges : il est temps de réaliser à quel point notre belle langue française est une arme de construction massive, une usine à plaisirs en tout genre.

3 bonnes raisons d’aller au Charabia Festival

Le Charabia Festival fait la part belle à la Poésie, avec la majuscule. C’est-à-dire la poésie quotidienne, la poésie qu’on oublie parce qu’on est trop pressés ou trop flemmards. Mais la poésie qu’on a tous en soi et qu’il faut réveiller, plus souvent, le plus possible, plus longtemps. Charabia nous secoue les méninges : il est temps de réaliser à quel point notre belle langue française est une arme de construction massive, une usine à plaisirs en tout genre.

Désireux de conserver le confort d’un festival à taille humaine, le microcosme musical d’Aubérive s’étend sur deux hectares (quand même !) de parcelles communales et entend bien maintenir cette ligne directrice. L’association organisatrice Alba Riva, gérée par Jérémy Dravigny, avait déjà mentionné son attachement à l’esprit « festival de proximité » plutôt qu’à celui de grande foire commerciale. Une manière aussi de ne pas altérer la qualité de la sélection musicale, ni d’amoindrir l’accessibilité. Au risque de tuer dans l’œuf la poule aux œufs d’or !

3 bonnes raisons d’aller au festival de la Poule des Champs à Aubérive les 15 et 16 septembre

Désireux de conserver le confort d’un festival à taille humaine, le microcosme musical d’Aubérive s’étend sur deux hectares (quand même !) de parcelles communales et entend bien maintenir cette ligne directrice. L’association organisatrice Alba Riva, gérée par Jérémy Dravigny, avait déjà mentionné son attachement à l’esprit « festival de proximité » plutôt qu’à celui de grande foire commerciale. Une manière aussi de ne pas altérer la qualité de la sélection musicale, ni d’amoindrir l’accessibilité. Au risque de tuer dans l’œuf la poule aux œufs d’or !

« Le Chien à Plumes, c’est quoi ? », pensais-je assis face au volant. Une organisation en béton armé. Sans temps mort. Des sourires, des visages, des figures, des couleurs. Je quitte le molosse emplumé avec l’impression d’avoir vécu un temps dans l’appli Instagram. N’y voyez rien de médisant, bien au contraire. J’ai aimé y passer quelques heures. Au point que j’ai eu l’impression de partir comme un voleur de ne dire au revoir à personne. J’y ai reçu du partage et de la générosité...

Le Chien à Plumes, rendez-vous en Terre inconnue pour Musicovore sédentaire.

« Le Chien à Plumes, c’est quoi ? », pensais-je assis face au volant. Une organisation en béton armé. Sans temps mort. Des sourires, des visages, des figures, des couleurs. Je quitte le molosse emplumé avec l’impression d’avoir vécu un temps dans l’appli Instagram. N’y voyez rien de médisant, bien au contraire. J’ai aimé y passer quelques heures. Au point que j’ai eu l’impression de partir comme un voleur de ne dire au revoir à personne. J’y ai reçu du partage et de la générosité…

Black Bones, on ne les présente plus. Entre hip hop, pop et absurde, le groupe joue la carte de la dérision mariée à une fièvre musicale très aboutie. Fort de sa personnalité hors norme, Black Bones était très attendu sur la grande scène de la Magnifique Society, et il a aimanté un public immédiatement envoûté, chamanisé, jusqu’à hurler Kili Kili d’une seule et même voix. Nous avons rencontré Anthonin, espiègle et taquin, quelques heures après la Grand-Black-Bones-Messe.

Black Bones en Magnifique Society

Black Bones, on ne les présente plus. Entre hip hop, pop et absurde, le groupe joue la carte de la dérision mariée à une fièvre musicale très aboutie. Fort de sa personnalité hors norme, Black Bones était très attendu sur la grande scène de la Magnifique Society, et il a aimanté un public immédiatement envoûté, chamanisé, jusqu’à hurler Kili Kili d’une seule et même voix. Nous avons rencontré Anthonin, espiègle et taquin, quelques heures après la Grand-Black-Bones-Messe.

Ces derniers jours – et comme chaque année, septembre oblige – tout le monde nous fait un
pataquès de la rentrée… (la fin des vacances, la reprise des cours, du travail, des discours
politiques, le réglage du réveil, etc…) et bien nous aussi ! (Il n’y a pas de raison, tiens !) C’est
la rentrée (si, si ! Pour ne pas le savoir, il aurait fallu que tu sois enfermé dans un autre espace-temps ou que tu fasses partie des 58 millions d’enfants non scolarisés dans le monde (et ça, c’est un réel problème)) et avec elle sa nouvelle saison culturelle. Mais pour amortir la
transition un peu rude du passage du farniente de l’été à la morosité de la rentrée, les cocottes de la Poule des Champs vous attendent pour une 11è édition les 9 et 10 septembre prochains.

3 bonnes raisons d’aller au festival La Poule des Champs les 9 et 10 septembre 2016 à Aubérive

Ces derniers jours – et comme chaque année, septembre oblige – tout le monde nous fait un
pataquès de la rentrée… (la fin des vacances, la reprise des cours, du travail, des discours
politiques, le réglage du réveil, etc…) et bien nous aussi ! (Il n’y a pas de raison, tiens !) C’est
la rentrée (si, si ! Pour ne pas le savoir, il aurait fallu que tu sois enfermé dans un autre espace-temps ou que tu fasses partie des 58 millions d’enfants non scolarisés dans le monde (et ça, c’est un réel problème)) et avec elle sa nouvelle saison culturelle. Mais pour amortir la
transition un peu rude du passage du farniente de l’été à la morosité de la rentrée, les cocottes de la Poule des Champs vous attendent pour une 11è édition les 9 et 10 septembre prochains.

Les sessions se suivent mais ne se ressemblent pas. Et pour la deuxième fois seulement en 5 ans d'existence, les musicovores vous propose une session hip hop. Après les Troyens de Cadavreski, c'est au  jeune chalonnais Deinos MC, accompagné de DJ Leenox, de nous imposer son flow et ses mots écrits de sa plume acérée.

En tête à tête avec Deinos MC

Les sessions se suivent mais ne se ressemblent pas. Et pour la deuxième fois seulement en 5 ans d’existence, les musicovores vous propose une session hip hop. Après les Troyens de Cadavreski, c’est au jeune chalonnais Deinos MC, accompagné de DJ Leenox, de nous imposer son flow et ses mots écrits de sa plume acérée.

Le week-end dernier, Les Moissons rock 2016 on été telles que nous n’avons pas été trop de deux plumes pour vous raconter le festival, digne d’un théâtre à échelle humaine sur deux scènes et en plusieurs actes !

Juvigny, moi, son rock !

Le week-end dernier, Les Moissons rock 2016 on été telles que nous n’avons pas été trop de deux plumes pour vous raconter le festival, digne d’un théâtre à échelle humaine sur deux scènes et en plusieurs actes !

Les températures estivales et le soleil amènent doucement son lot de festivals. A commencer par celui des Moissons Rock ce week-end. Le début d’une longue série ! Deux soirées-concerts réparties sur deux scènes (la nouveauté de cette année !) sous chapiteau à proximité de la salle des fêtes de Juvigny (à 20 minutes de Châlons-en-Champagne). Soucieux de la visibilité à donner à la scène locale, le festival dédie entièrement « Le Chariot » aux groupes régionaux. Aussi les huit Rémois de La Punkaravane habiteront-ils la scène alternative le vendredi soir tandis que le trio 100% rock We are Darling prendra le relais le samedi.

3 bonnes raisons d’aller au festival Les Moissons Rock à Juvigny les 20 et 21 mai

Les températures estivales et le soleil amènent doucement son lot de festivals. A commencer par celui des Moissons Rock ce week-end. Le début d’une longue série ! Deux soirées-concerts réparties sur deux scènes (la nouveauté de cette année !) sous chapiteau à proximité de la salle des fêtes de Juvigny (à 20 minutes de Châlons-en-Champagne). Soucieux de la visibilité à donner à la scène locale, le festival dédie entièrement « Le Chariot » aux groupes régionaux. Aussi les huit Rémois de La Punkaravane habiteront-ils la scène alternative le vendredi soir tandis que le trio 100% rock We are Darling prendra le relais le samedi.

Page 1 sur 3123
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart