Halloween Wins

S’il est une soirée d’Halloween à marquer d’une pierre blanche, ce serait volontiers la Noche de Muertos de la Carto.
La Black Bones’Release Party ne faisait pas si peur que ça, mais après tout, le creepy Halloween, c’est peut-être dépassé. En effet, il est désormais temps de laisser aux traditions leur juste place : et pour Halloween, il s’agit seulement d’être ensemble, dans une sécurité légèrement instable, mais autour d’un plaisir non dissimulé.

Les Black Bones, menés par Anthonin Ternant, un peu zombi, beaucoup mignon, ont transformé la désuète danse macabre du 31 octobre en euphorie rock multifacette. Le public était familial, déguisé, grimé, masqué, et surtout dans une forme olympique. Les chansons s’enchaînaient, presque sans transition, avec leurs refrains Anthonesques qu’entonnent à l’unisson les puristes comme les novices.
Pas de discrimination dans le public : les Black Bones s’adoptent très vite.

En goodies, Mister Piment, endiablé, et deux cheerleaders, envoutées. Mais la palme du goodies revient à la piñata – AH SI ! – qui s’est carrément faite décapiter en live, par des acharnés du bonbec’, de la veine de ceux qui avaient le pompon coûte que coûte avant la fin du tour de manège. Grâce à leur virulence passionnée, des bonbons, certes, mais aussi une pluie d’étoiles, qui s’est abattue sur nous.
Belle métaphore finale, pour cette boum de grands ados qui refusent de croire que tout, y compris Halloween, est trop sérieux.

 

Texte : Agathe Cèbe
Photo : Angèle Caucanas

 
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart