Fishbach, la Carolomacérienne que tout le monde s’arrache

 

Fishbach, Flora Fischbach, de son vrai nom, jeune fille de vingt-quatre ans au timbre puissant aux échos de Catherine Ringer, et bien connu dans la région pour avoir fait la tournée des bars, y jouer des rythmes punk avec son ancien projet, Most Agadn’t, accompagnée de Baptiste, son compagnon de l’époque et pygmalion, fait aujourd’hui grandement parler d’elle avec son projet solo.
Les Inrocks, l’Express, le Petit Journal de Canal +, et j’en passe, tout le monde relaie ce mélange d’électro pop, de variété française et de new wave, savamment dosé et accompagné de texte en français.

Et des textes, parlons-en justement, car la Carolomacérienne fait partie de ceux qui n’ont pas peur de chanter en français avec le même détachement que si elle se camouflait derrière l’anglais. Et tant pis pour la syntaxe !!
J’avoue avoir personnellement un gros faible pour la chanson française, avec de jolis mots, de jolies phrases, racontant une belle histoire, mais dans ce cas-là, quand Fishbach nous chante, par exemple, « Parachutiste, de toi, serais-je la cible », on est d’accord, ok, ce n’est pas ce qu’il y a de plus courant, mais c’est poétique, c’est beau, et surtout c’est musical ! Car oui, les paroles, parfois obscures, de Flora, ne rebondissent pas seulement sur les notes de la jeune femme, mais font véritablement corps avec elles.

Et ce corps tiens, parlons-en également de ce corps. Cette brindille, silhouette longiligne aux formes timides de celle qui dit être une gentille fille, devient sur scène celle d’une furie possédée, se protégeant derrière ses danses saccadées, et occupant seule la scène, dans l’énergie d’une Pattie Smith post ado.

La jeune artiste sait également parfaitement s’entourer, puisqu’elle est accompagnée de l’artiste Valoy, dans l’écriture et la composition de ses morceaux, et que, pour l’élaboration de son maxi EP éponyme, Fishbach a reçu l’aide précieuse d’Alf, ingénieur du son pour les groupes Air et Phoenix.

Pour toutes ces raisons, petit papa noël, et alors que j’ai été très sage tout au long de l’année, merci de bien vouloir déposer la version mini 45t. du maxi EP de Fishbach, sur le coin de ma cheminée.

 

Le Maxi EP en écoute intégrale (et achat)  juste ici  .

S.G.

 
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart