BB Brunes – Malice et néons

 

Ce n’est pas la première fois que les BB Brunes viennent faire grincer leurs guitares rock sur la scène de la Carto. Cette fois, vendredi 6 avril 2018, c’est sur leur album Puzzle qu’ils ont convié un fervent public, plutôt multigénérationnel. Mine de rien, depuis 2007, les premières fans ont pris un peu de grain. Mais eux sont toujours aussi bruns et toujours aussi fougueux. Fidèles à leurs premières inspirations, qui ont aussi fait leurs premiers succès, les BB Brunes ont mixé à l’envi des extraits de leurs quatre albums. On a eu Le Gang, on a eu Dis-moi. La base. Et chaque fois, retour vers le futur : même petite palpitation tant Adrien Gallo garde son potentiel bad guy, espiègle et malin.

 

 

Sur scène, ils sont cinq. Et autour d’eux, une scénographie lumineuse très travaillée. Des néons, des lasers, des sursauts stroboscopiques. L’ensemble est rectiligne. Cadré. Et eux, les bruns, jouent avec l’ombre et la lumière, disparaissent, apparaissent, et laisse parfois en pâture une simple silhouette. Les morceaux s’enchainent sans grande transition, si bien que quand certains premiers accords retentissent, le public est pris d’une vague de ferveur inattendue et incompressible. Pendant plus de deux heures, ils ont entretenu le feu qu’avait allumé Rose Tiger, en première partie, petite capsule temporelle qui nous a pétillé à l’oreille et au cœur.

Texte : Agathe Cèbe
Photos : Joel Dera

 
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart