3 bonnes raisons d’aller au Charabia Festival

 

1/ Parce que ça cause beau.

Le Charabia Festival fait la part belle à la Poésie, avec la majuscule. C’est-à-dire la poésie quotidienne, la poésie qu’on oublie parce qu’on est trop pressés ou trop flemmards. Mais la poésie qu’on a tous en soi et qu’il faut réveiller, plus souvent, le plus possible, plus longtemps. Charabia nous secoue les méninges : il est temps de réaliser à quel point notre belle langue française est une arme de construction massive, une usine à plaisirs en tout genre.

2/ Parce que ça sonne bien.

Charabia propose des têtes d’affiches, et des affiches de têtes. Le programme est à la hauteur des ambitions. Tété, Mathieu Boogaerts, Olivia Ruiz, Ben Ricour, BigFlo & Oli et Kacem Wapalek : c’est de la grande gastronomie musicale et de la haute voltige poétique. Et en apéro, Buridane et Askehoug viendront nous mettre l’eau à la bouche, alors non : ne soyez pas farouches. Charabia ne joue pas les mijaurées en vous mitonnant une prog aussi cool.

3/ Parce qu’il pense aux petits.

C’est bien beau de grandir à tout prix, mais c’est bien aussi quand on est petit. Barcella l’a bien compris en concoctant un dimanche familial et espiègle. Un festival qui met une partie de sa prog à hauteur de mômes, ça se salue bien haut : avec Icibalao et Epikoi Enkor, resserrez les rangs avec vos petits. Et montrez-leur l’exemple Charabia : causer beau, et sonner bien.

Texte : Agathe Cèbe

 
© 2012 Les music'ovores. Association loi 1901. Tous droits réservés. Design SV/mogsart